03/03/2024

Algérie24.net

Les News en toute liberté sans buzz

« Au moins 103 morts » dans des explosions près de la tombe du commandant des gardes iraniens Qassem Soleimani – A qui profite le crime?

ATTENTAT IRAN

Une explosion dans un cimetière où se tenait une cérémonie marquant l’assassinat en 2020 du plus haut commandant iranien a tué plus de 100 personnes. Selon les médias officiels iraniens, deux explosions ont eu lieu sur le site de la ville de Kerman où est enterré l’ancien commandant du Corps des Gardiens de la révolution islamique, Qassem Soleimani .

Le maire de Kerman, Saeed Tabrizi, a déclaré à l’agence de presse officielle iranienne ISNA que les explosions avaient eu lieu à environ 10 minutes d’intervalle.

Selon les médias locaux, plus de 140 personnes ont été blessées.

Le vice-gouverneur de Kerman, Rahman Jalali, a qualifié les explosions d' »attaques terroristes » – sans préciser qui pourrait en être derrière.

L’agence de presse iranienne Tasnim, citant deux sources anonymes, a rapporté que « deux sacs transportant des bombes avaient explosé » sur le site et que « les auteurs… de cet incident avaient apparemment fait exploser les bombes à distance ».

Téhéran a des ennemis tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Israël a par le passé été accusé d’avoir mené des frappes de drones sur des installations militaires iraniennes, tandis que des groupes extrémistes sunnites tels que l’État islamique ont mené des attentats à la bombe, souvent contre des cibles civiles, dans la nation à majorité chiite.

Aucun groupe n’a encore revendiqué les explosions de mercredi.

Cela survient un jour après la mort du chef adjoint du Hamas, Saleh al Arouri, dans une explosion à Beyrouth .

Commandant en second

Soleimani, ancien général militaire iranien, a été assassiné lors d’une frappe de drone américain lors d’une visite en Irak en 2020 pour rencontrer le Premier ministre de l’époque, Adil Abdul-Mahdi.

La frappe de drone a provoqué une crise diplomatique majeure entre les États-Unis et l’Iran, entraînant des tirs de roquettes en représailles contre des sites militaires américains en Irak et poussant les deux pays au bord de la guerre.

Plus d’un million de personnes sont descendues dans la rue pour les funérailles de Soleimani, provoquant une bousculade au cours de laquelle 56 personnes en deuil ont été tuées.