Algérie: 183 blessés vendredi; Sellal limogé

Partagez cet article

ALGER (Reuters) – Cent quatre-vingt-trois personnes ont été blessées vendredi au cours des manifestations en divers points du pays contre une nouvelle candidature du chef de l’Etat sortant Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle du 18 avril, rapporte l’agence de presse officielle APS, qui cite le ministère de la Santé.

L’agence écrit par ailleurs que Bouteflika a nommé Abdelghani Zaalane directeur de sa campagne électorale pour obtenir un 5e mandat.

Une personne est morte d’une crise cardiaque en marge des troubles de vendredi, écrit APS. Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans plusieurs villes d’Algérie contre une candidature de Bouteflika. Celui-ci, victime d’un AVC en 2013, n’apparaît plus que rarement en public depuis lors, en fauteuil roulant.

Bouteflika, qui a eu 82 ans samedi, a jusqu’à dimanche pour déposer officiellement sa candidature à sa réélection. Samedi, la capitale algérienne était calme. Vendredi, des chaînes de télévision suisses ont rapporté que le président algérien se trouvait toujours à l’hôpital universitaire de Genève pour des examens médicaux non précisés.

Donner votre avis