Une journaliste turque arrêtée pour espionnage

Partagez cet article

ANKARA (Reuters) – Un tribunal turc a ordonné l’arrestation d’une journaliste très critique à l’égard du pouvoir, dans l’attente de son procès pour “espionnage militaire et politique”, rapporte vendredi l’agence de presse officielle Anadolu.

Interrogée depuis lundi par la police, Müyesser Yildiz, rédactrice en chef du site en ligne d’information OdaTV à Ankara, a été formellement placée jeudi en état d’arrestation.

Ismail Dukel, le représentant d’Ankara de la chaîne de télévision TELE1, arrêté et interrogé en même temps que Müyesser Yildiz, a en revanche été libéré.

Un sergent de l’armée, détenu aux côtés d’Ismail Dukela et Müyesser Yildiz a, pour sa part, été emprisonné, selon l’agence Anadolu, qui ne donne pas plus de détails.

L’avocat de Müyesser Yildiz n’était pas disponible dans l’immédiat pour un commentaire.

OdaTV s’est montré particulièrement critique vis-à-vis du président turc Recep Tayyip Erdogan.

Depuis le coup d’Etat manqué de juillet 2016 contre le président turc, attribué par le pouvoir aux partisans du prédicateur Fethullah Gülen, plus de 77.000 personnes ont été emprisonnées en Turquie et quelque 150.000 fonctionnaires, militaires et autres ont été limogés ou suspendus.

Les détracteurs de Recep Tayyip Erdogan estiment que ce dernier utilise la tentative de putsch comme prétexte pour réprimer toute opposition et renforcer son emprise sur le pouvoir, une accusation rejetée par Ankara.

Donner votre avis