Nucléaire iranien: Trump a menacé de taxer les automobiles européennes

Partagez cet article

WASHINGTON (Reuters) – L’administration Trump a menacé de taxer les importations de voitures européennes à hauteur de 25% si la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne n’accusaient pas formellement l’Iran d’enfreindre l’accord nucléaire de 2015, rapporte mercredi le Washington Post, citant des responsables européens.

Les trois signataires européens de l’accord ont annoncé mardi leur intention de recourir au mécanisme de résolution des différends de l’accord de Vienne, ce qui pourrait mener à terme au rétablissement des sanctions internationales.

C’est la première fois selon le Post que Washington se sert de cette menace à des fins de politique étrangère.

L’une des sources citées par le Washington Post assimile le geste du gouvernement américain à de “l’extorsion”.

Rien ne dit cependant que le chantage américain était nécessaire puisque les Européens avaient signalé depuis plusieurs semaines leur intention de déclencher le mécanisme de règlement des différends, note le quotidien américain.

Donner votre avis