Nouvelle-Zélande : au moins 49 morts dans un attentat lâche et odieux contre 2 mosquées

Partagez cet article

Au moins 49 personnes ont été tuées lors de fusillades lâches contre deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch ce vendredi durant la prière. La police de Nouvelle-Zélande a annoncé l’arrestation de quatre personnes en relation avec ces fusillades et avoir neutralisé un certain nombre de bombes artisanaux.

Les mosquées de cette localité de l’Ile-du-Sud étaient remplies en ce vendredi de prières. Des témoins ont raconté avoir vu des corps ensanglantés. Des enfants figureraient également parmi les morts. La police a demandé aux gens de ne pas partager “des images extrêmement pénibles” après la mise en ligne d’une vidéo montrant un homme blanc se filmant en train de tirer sur des fidèles dans une mosquée.

“J’ai entendu trois coups de feu rapides et après environ dix secondes, ça a recommencé. Cela devait être une arme automatique, personne ne pourrait appuyer sur la gâchette aussi vite”, un Palestinien présent dans l’un des lieux de culte, sous couvert de l’anonymat. “Puis les gens ont commencé à sortir en courant. Certains étaient couverts de sang”.

“Les décès, pour ce que nous en savons, sont survenus dans deux endroits, une mosquée sur Deans Avenue et une autre mosquée sur Linwood Avenue”, a déclaré le commissaire Mike Bush. Un premier bilan fait état d’au moins 49 morts et 20 blessés. 10 étaient à la mosquée Linwood, et 30 à la mosquée sur Deans Avenue. Le Canterbury District Health Board a fait savoir que 48 personnes blessées ont été admises à l’hôpital.

Au moment de la fusillade, la mosquée Masjid alNoor, sur l’avenue Deans, était remplie de fidèles, dont les membres de l’équipe nationale de cricket du Bangladesh. Ceux-ci sont ressortis indemnes.

Donner votre avis