Manoeuvres chinoises près de Taïwan au moment où un représentant américain débarque

Partagez cet article

PEKIN/TAIPEH (Reuters) – L’armée chinoise a entamé vendredi des exercices de combat près du détroit de Taïwan, le jour même où un membre de l’administration américaine était reçu à Taipeh.

L’Armée populaire de libération avait déjà procédé à des manoeuvres aériennes et navales la semaine dernière aux abords de l’île, dont le rapprochement avec les Etats-Unis inquiète Pékin.

“Il s’agit d’une initiative raisonnable et nécessaire dans la situation actuelle du détroit de Taïwan pour défendre la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale”, a déclaré un porte-parole du ministère chinois de la Défense, sans préciser la nature de ces exercices.

“Les Etats-Unis et le Parti démocrate progressiste (PDP) ont intensifié leur collusion, créant fréquemment des troubles”, a-t-il poursuivi, évoquant la formation au pouvoir à Taipeh. Taïwan est une affaire purement chinoise qui ne tolère aucune ingérence étrangère et “ceux qui jouent avec le feu se brûleront”, a-t-il ajouté.

Keith Krach, secrétaire américain aux Affaires économiques, a entamé vendredi sa première journée de consultations à Taïwan de manière discrète. Aucun événement médiatique n’est à l’ordre du jour. Il doit être reçu dans la journée par le président Tsai Ing-wen. La Chine, qui considère l’île comme une partie intégrante de son territoire, avait menacé d’apporter la “réponse nécessaire” à cette visite.

 

Donner votre avis