Libye : Le chef de la diplomatie italienne se rend dans la capitale

Partagez cet article

TUNIS (Reuters) – Le chef de la diplomatie italienne Luigi Di Maio s’est rendu mercredi à Tripoli où il s’est entretenu avec le Premier ministre Fayez el Sarraj, annonce le gouvernement d’entente nationale (GEN) dans un communiqué.

Les deux hommes ont discuté des interventions étrangères en Libye, de la mission navale européenne censée surveiller l’embargo international sur les armes à destination du pays, du blocage des exportations pétrolières libyennes par les forces du maréchal Khalifa Haftar et de la question de l’immigration, précise le GEN.

L’Italie, l’ancienne puissance coloniale en Libye, a proposé son aide pour des opérations de déminage à Tripoli.

Plongée dans le chaos depuis 2011, la Libye est divisée en deux camps rivaux entre le gouvernement d’entente nationale (GEN) dirigé par Fayez el Sarraj, qui siège à Tripoli et qui est reconnu par la communauté internationale, et un gouvernement parallèle soutenu par le maréchal Khalifa Haftar, dans l’Est.

La Turquie, qui soutient militairement le GEN, a salué vendredi “l’impartialité” de l’Italie en Libye, “contrairement à d’autres pays européens”, allusion à la France qu’Ankara accuse d’appuyer le maréchal Haftar.

Donner votre avis