Les services secrets russes arrêtent un dirigeant d’Aeroflot, soupçonné d’espionnage

Partagez cet article

MOSCOU (Reuters) – Les services de sécurité russes ont arrêté un dirigeant de la compagnie aérienne Aeroflot basé à Londres et soupçonné d’avoir transmis des secrets d’État à la Grande-Bretagne, ont rapporté les agences de presse russes, citant des sources.

Selon les agences de presse TASS et RIA, le dirigeant arrêté se nomme Dmitry Fedotkin et a nié tout méfait.

Une source russe anonyme, citée par les agences de presse russes, a affirmé que Dmitry Fedotkin avait transmis des secrets concernant la situation sociale et politique de la Russie au service de renseignement étranger britannique MI6, mais qu’il n’avait pas accès aux secrets d’État liés à l’industrie aéronautique.

Aeroflot a déclaré qu’elle ne disposait d’aucune information sur cette affaire. L’ambassade britannique à Moscou a posé des questions aux autorités russes.

Les dossiers du tribunal du district Lefortovsky de Moscou révèlent qu’il a ouvert mercredi une affaire de trahison d’État contre D.A. Fedotkin.

S’il est reconnu coupable, celui-ci risque jusqu’à 20 ans de prison.

Les relations entre Londres et Moscou se sont particulièrement dégradées depuis l’empoisonnement en 2018 de Sergei Skripal, un ancien agent des services secrets russes qui a dénoncé des agents russes au MI6.

 

Donner votre avis