29/02/2024

Algérie24.net

Les News en toute liberté sans buzz

L’Égypte augmente le prix du diesel largement utilisé et d’autres carburants

petrole

LE CAIRE (AP) – L’Égypte a augmenté mercredi le prix de son diesel et d’autres carburants largement utilisés dans le cadre d’une décision qui devrait encore faire grimper les prix d’autres biens et services. Le pays, comme d’autres, fait face à de fortes pressions inflationnistes à la suite de la guerre de la Russie contre l’Ukraine.

Dans un communiqué, le ministère du pétrole du pays a déclaré qu’il augmenterait les prix immédiatement. Le prix du litre de diesel est passé de 6,75 livres égyptiennes (0,36 USD) le litre à 7,25 livres égyptiennes (0,38 USD), soit une augmentation de 7,4 %. D’autres types d’essence ont connu des hausses du même montant, l’essence à indice d’octane plus élevé étant augmentée de 1 livre égyptienne, soit 5 cents américains le litre.

Cette décision devrait exacerber les pressions économiques sur les pauvres et la classe moyenne du pays qui ont été durement touchés ces dernières années par les mesures d’austérité dictées par l’ambitieux programme de restructuration économique du gouvernement.

Mercredi déjà, les autorités des transports du Caire, la capitale du pays, ont annoncé que les tarifs des différents modes de transport, dont les trains, le métro et les taxis, augmenteraient entre 5% et 7%.

Le programme de réforme a inclus ces dernières années de fortes hausses des prix du carburant, de l’eau potable et de l’électricité dans le cadre de mesures d’austérité visant à refondre une économie considérablement subventionnée, qui se remet encore des années de troubles qui ont suivi son soulèvement populaire de 2011.

Dans les mois qui ont suivi le début de la guerre en Ukraine, le gouvernement a également tenté de suivre le rythme de la hausse des prix mondiaux de l’énergie. Cependant, le carburant diesel, dont dépend une grande partie de la société, a été exempté de la dernière hausse de prix en avril.

Les Égyptiens sont aux prises avec la hausse des prix des aliments de base et d’autres produits de base depuis le début de la guerre russo-ukrainienne. En juin, le bureau des statistiques du pays a annoncé que l’inflation annuelle avait atteint 15,3 % en mai, contre 4,9 % pour le même mois l’an dernier.

Le gouvernement a recherché des solutions de financement pour la période à venir. Il a approché le Fonds monétaire international et a reçu une promesse de l’Arabie saoudite pour 30 milliards de dollars d’investissements, dont certains sont destinés à l’industrie privée.

Plus tôt ce mois-ci, le FMI a déclaré dans un communiqué qu’il avait envoyé une délégation en Égypte et que les pourparlers progressaient pour que le pays reçoive un nouveau prêt pour soutenir le programme de réforme du gouvernement.