Le Trésor US dévoile de nouvelles sanctions liées à l’Iran

Partagez cet article

WASHINGTON (Reuters) – Le département américain du Trésor a dévoilé jeudi de nouvelles sanctions relatives à l’Iran, visant notamment six individus liés à la force Al Qods du corps des Gardiens de la révolution iranienne.

Trois entités iraniennes sont également dans la cible de ces sanctions, prises deux jours après l’annonce par Donald Trump du retrait des Etats-Unis de l’accord de juillet 2015 sur le programme nucléaire iranien.

Ces six individus et trois entités sont sanctionnés dans le cadre des règles américaines ciblant les suspects de terrorisme et les activités financières iraniennes.

L’armée israélienne a accusé la force Al Qods, unité d’élite des Gardiens de la révolution iranienne, d’avoir tiré une vingtaine de roquettes à partir de la Syrie sur le Golan, sans faire de victimes.

Ces tirs ont provoqué une riposte israélienne sans précédent depuis le début du conflit syrien, il y a sept ans.

Condamnant “les attaques provocatrices” de l’Iran, la Maison blanche avait indiqué un peu plus tôt dans la journée que le corps des Gardiens de la révolution iranienne devrait “assumer l’entière responsabilité des conséquences de ses actes irresponsables”.

Donner votre avis