20/09/2021

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

Le Roi du Maroc veut convaincre Alger d’ouvrir les frontières

M6

Le roi du Maroc, Mohammed VI, a appelé le président algérien Abdelmadjid Tebboune à “travailler ensemble, dès qu’il le jugera opportun, au développement des relations fraternelles” entre les deux pays, et a déclaré que “la situation actuelle de ces relations ne nous satisfait pas , n’est pas dans l’intérêt de nos peuples et n’est pas accepté par de nombreux pays.

Et le Roi Mohammed VI d’ajouter – dans un discours prononcé hier soir, samedi, à l’occasion du 22e anniversaire de son accession au trône du Maroc – ” Nous renouvelons l’appel sincère à nos frères d’Algérie à travailler ensemble, sans conditions, pour construire des relations bilatérales basée sur la confiance, le dialogue et le bon voisinage.”

Il a déclaré que ni lui ni l’actuel président algérien, ni même l’ancien président (Abdelaziz Bouteflika) ne sont responsables de la décision de fermer les frontières entre les deux pays depuis 1995, considérant que « les frontières ouvertes sont la situation normale entre deux pays voisins et deux peuples frères, car la fermeture des frontières est incompatible avec un droit naturel.” et un authentique principe juridique inscrit dans les conventions internationales.

responsabilité morale
“Mais nous sommes politiquement et moralement responsables, de sa continuation (la décision de fermeture), devant Dieu, devant l’histoire et devant nos citoyens.” Il a déclaré qu'”il n’y a pas de logique raisonnable qui puisse expliquer la situation actuelle, d’autant plus que les raisons de la fermeture des frontières sont devenues outrepassées et qu’elles n’ont aujourd’hui plus aucune justification acceptable”.

Mohammed VI a affirmé que « le Maroc tient à poursuivre ses efforts sincères pour consolider la sécurité et la stabilité dans son environnement africain et euro-méditerranéen, notamment dans son voisinage maghrébin ».

Le Roi alaouite a poursuivi : “J’assure à nos frères d’Algérie que le mal et les problèmes ne viendront jamais du Maroc, et qu’aucun danger ou menace ne t’en viendra, car ce qui vous touche nous touche et ce qui vous frappe nous nuit”.

Il a ajouté : « Nous considérons que la sécurité et la stabilité de l’Algérie, et la tranquillité de son peuple, font partie de la sécurité et de la stabilité du Maroc », et que « ce qui affecte le Maroc affectera également l’Algérie, car ils sont comme un seul corps », car « le Maroc et l’Algérie sont plus que deux pays voisins, ce sont des jumeaux complémentaires.”

Le roi du Maroc a exprimé ses regrets “pour les tensions médiatiques et diplomatiques dans les relations entre le Maroc et l’Algérie, qui nuisent à l’image des deux pays et laissent une impression négative, notamment dans les enceintes internationales”.

Bataille de couronne
Sur le plan interne, le Roi Mohammed VI a remercié « tous les acteurs du secteur de la santé, publics et privés, les militaires, les forces de sécurité et les pouvoirs publics, pour le dévouement et l’esprit de responsabilité dont ils ont fait preuve face au Covid-19. épidémie.”

Il a déclaré que grâce à “l’effort national collectif, l’économie nationale enregistre des indicateurs positifs, sur la voie de la restauration de ses pleines capacités”. Il a exprimé “sa fierté du succès du Maroc dans la bataille pour l’obtention du vaccin”, ainsi que “la bonne conduite de la campagne nationale de vaccination, et la large participation des citoyens à celle-ci”.

Mohamed 6 a ajouté que ce qu’il a appelé “la souveraineté sanitaire est un élément essentiel pour parvenir à la sécurité stratégique du pays”, c’est pourquoi le Maroc a lancé un “projet pionnier dans le domaine de la fabrication des vaccins, des médicaments et du matériel médical nécessaire”.

Il a indiqué que le Maroc a également lancé un “plan ambitieux pour relancer l’économie, en soutenant les petites et moyennes entreprises touchées, en préservant les emplois et le pouvoir d’achat des familles, en fournissant une aide matérielle directe. algerie24