Le directeur de la Sonatrach au Liban arrêté pour fuel frelaté

Partagez cet article

Selon le journal Libanais l’Orient le jour , la procureure générale près la cour d’appel du Mont-Liban, Ghada Aoun, a ordonné l’arrestation de 17 personnes, notamment le directeur au Liban du géant pétrolier et gazier public algérien Sonatrach, dans le cadre de l’affaire du fuel frelaté qui suscite des remous depuis quelques jours au Liban, rapporte samedi l’Agence nationale d’information (Ani, officielle).

Selon l’agence 17 personnes, notamment 16 employés et dirigeants des infrastructures en hydrocarbures, ainsi que le directeur au Liban de Sonatrach, ont été mis en état d’arrestation, après des preuves de grandes irrégularités dans l’importation de fuel et des pots-de-vin impliquant des employés haut placés du secteur. Cette enquête a été lancée après une note d’information transmise à la justice par l’avocat Wadih Akl, membre du Courant patriotique lire, fondé par le président de la République, Michel Aoun, et dirigé par le député Gebran Bassil.

Donner votre avis