L’Allemagne pourrait récupérer 25% du capital de Lufthansa

Partagez cet article

FRANCFORT (Reuters) – Le plan de sauvetage que Lufthansa négocie actuellement avec le gouvernement allemand aboutira à la prise par l’Etat d’une part de 25,1% dans le capital de la compagnie aérienne, écrit Der Spiegel vendredi.

Le plan de renflouement de la compagnie, frappée de plein fouet par l’arrêt du trafic aérien pour cause de coronavirus, se monte à 10 milliards d’euros selon l’hebdomadaire.

Sur cette somme, 5,5 milliards d’euros seraient constitués d’actions sans droit de vote, pour lesquelles le gouvernement allemand réclame le versement d’un dividende de 9%.

Des prêts à hauteur de 3,5 milliards d’euros seraient également accordés à Lufthansa par la banque publique KFW(Kreditanstalt für Wiederaufbau).

La Belgique, l’Autriche et la Suisse pourraient contribuer au plan de renflouement, ajoute l’hebdomadaire.

“Les négociations et discussions se poursuivent”, a commenté une source gouvernementale.

Lufthansa n’a pu être joint dans l’immédiat.

Donner votre avis