La Serbie, premier pays européen à choisir le vaccin chinois

La Serbie, premier pays européen à choisir le vaccin chinois

BELGRADE (Reuters) – Des centaines de soldats serbes en tenue de camouflage faisait la queue mardi dans une salle d’exposition à Belgrade où des infirmières leur injectaient des doses de vaccins chinois contre le COVID-19.

La semaine dernière, la Serbie a reçu un million de doses de vaccin chinois Sinopharm, devenant ainsi le premier pays européen à lancer une campagne de masse avec ce vaccin.

Belgrade, qui a commencé en décembre sa campagne auprès des personnes âgées et du personnel médical – qui ont reçu les vaccins du tandem Pfizer/BioNTech ainsi que le vaccin russe Spoutnik – poursuit désormais ses efforts en direction des profession les plus exposées, comme les policiers, les enseignants ou encore les militaires.

Belgrade entretient des liens étroits avec Pékin, dont les entreprises ont investi des milliards d’euros en Serbie, principalement dans des projets d’infrastructure et d’énergie.

Depuis le début de la campagne fin décembre, plus de 20.000 Serbes ont été vaccinés.

Le président Aleksandar Vucic a déclaré que la Serbie s’attendait à recevoir dans les prochains jours 250.000 doses supplémentaires de Spoutnik et 20.000 doses du vaccin de Pfizer.

Le pays, qui compte environ 7 millions d’habitants, a fait état de 3.771 décès et 347.111 contaminations au coronavirus depuis le début de l’épidémie.

Share

Written by:

3 417 Posts

View All Posts
Follow Me :

Donner votre avis