22/02/2024

Algérie24.net

Les News en toute liberté sans buzz

Greta Thunberg réitère son soutien aux Palestiniens après les critiques

Thunberg

La branche suédoise du mouvement climatique Fridays for Future (FFF), surtout connue pour la militante Greta Thunberg, a réitéré mardi son soutien aux Palestiniens de Gaza après avoir critiqué sa position sur la guerre Israël-Hamas.

Fin octobre, plusieurs hommes politiques allemands ont exhorté la branche allemande du mouvement à rompre les liens avec sa branche internationale en raison de ses remarques ouvertement pro-palestiniennes et de celles de Thunberg.

« Contrairement à ce que beaucoup ont affirmé, Fridays for Future n’a pas été ‘radicalisé’ ou ‘devenu politique' », a écrit FFF Suède dans des tribunes publiées dans le quotidien suédois Aftonbladet et le journal britannique The Guardian.

« Nous avons toujours été politiques parce que nous avons toujours été un mouvement pour la justice. »

« Le plaidoyer en faveur de la justice climatique vient fondamentalement du souci des personnes et de leurs droits humains », écrit-il.

« Cela signifie qu’il faut s’exprimer lorsque des personnes souffrent, sont contraintes de fuir leur foyer ou sont tuées, quelle qu’en soit la cause. »

« La solidarité avec les Palestiniens et tous les civils concernés n’a jamais été remise en question pour nous », ajoute le texte.

Le groupe international Fridays for Future a dénoncé le « génocide » à Gaza et a fustigé « les machines occidentales de soutien et de désinformation ».

Luisa Neubauer, qui dirige la section allemande de Fridays for Future, a déclaré dans une récente interview à l’hebdomadaire Die Zeit que la vision de Thunberg sur le conflit était unilatérale.

« Je suis déçue que Greta Thunberg n’ait rien de concret à dire sur les victimes juives du massacre du 7 octobre », a-t-elle déclaré.

FFF Suède a écrit mardi que « les horribles meurtres de civils israéliens par le Hamas ne peuvent en aucun cas légitimer les crimes de guerre permanents d’Israël ».

« Le génocide n’est pas une légitime défense et ne constitue en aucun cas une réponse proportionnée », a-t-il déclaré.

Le mouvement a également condamné une « forte augmentation des déclarations, actions et crimes de haine antisémites et islamophobes en Suède et dans le monde », soulignant la nécessité « de faire la distinction entre le Hamas, les musulmans et les Palestiniens ; et entre l’État d’Israël, le peuple juif et les Israéliens ». « 

Israël a lancé une attaque aérienne et terrestre sur Gaza après que le groupe militant du Hamas est entré en Israël le 7 octobre, tuant 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et prenant environ 240 otages, selon les autorités israéliennes.

En représailles à la pire attaque de son histoire, Israël s’est engagé à éradiquer le Hamas et à obtenir la libération de tous les otages détenus dans la bande de Gaza.

Le ministère de la Santé à Gaza, dirigé par le Hamas, affirme que la guerre a tué près de 15 900 personnes dans le territoire, dont environ 70 pour cent de femmes et d’enfants.