Etats Unis : Le Pentagone envoie 1.600 soldats dans la région de Washington

Partagez cet article

WASHINGTON (Reuters) – Le département américain de la Défense a annoncé mardi soir avoir déplacé 1.600 soldats dans la région de Washington alors que la capitale fédérale, de même que les principales villes des Etats-Unis, est le théâtre de manifestations dénonçant les violences policières.

Cette annonce intervient après que le président Donald Trump a déclaré lundi qu’il déploierait l’armée à Washington et était disposé à faire de même dans les villes où les autorités locales ne parviendraient pas à contrôler les émeutes et pillages qui émaillent le mouvement de contestation successif à la mort de George Floyd, un homme afro-américain de 46 ans, après son interpellation par la police de Minneapolis.

Dans un communiqué, le porte-parole du Pentagone a précisé que des soldats étaient postés sur des bases militaires de la région de la capitale nationale mais pas dans Washington même.

Jonathan Rath Hoffman a déclaré que les troupes sont placées en état d’alerte “élevé” mais “ne participent pas” aux opérations des autorités civiles.

Donner votre avis