27/11/2021

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

Energie : les Emirates Arabes Unis construiront une centrale solaire en Syrie

panneaux solaires

DAMAS, Syrie (AP) — La Syrie a signé jeudi un contrat avec un groupe d’entreprises des Émirats arabes unis pour la construction d’une centrale solaire dans la banlieue de Damas, a annoncé le gouvernement. C’était la dernière indication que le monde arabe est prêt à renouer avec le président syrien Bashar Assad.

Plus tôt cette semaine, le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, a rencontré Assad à Damas, la première visite de ce type depuis le début du conflit syrien il y a dix ans. Le bureau d’Assad a déclaré avoir discuté des moyens de développer des opportunités de coopération et d’investissement lors de la réunion de mardi.

Les forces gouvernementales syriennes contrôlent désormais une grande partie du pays, grâce à des alliés russes et iraniens, qui ont contribué à faire pencher la balance du pouvoir en faveur d’Assad. La guerre civile qui a commencé en 2011 a tué des centaines de milliers de personnes, déplacé la moitié de la population du pays et détruit une grande partie de la Syrie.

Il y a eu des spéculations selon lesquelles les ouvertures des Émirats pourraient chercher à éloigner Damas de l’influence de Téhéran. Cependant, la télévision d’État iranienne a rapporté jeudi que le ministre des Affaires étrangères Hossein Amirabdollahian, lors d’une conversation téléphonique avec son homologue émirati, a déclaré que les relations bilatérales étaient d’une importance particulière pour les deux pays.

« Nous sommes convaincus qu’une bonne tendance à l’amélioration des relations conduira au plein développement des relations entre les deux pays », a déclaré le plus haut diplomate iranien. Il a également exprimé des espoirs pour les relations commerciales entre les deux.

Le rapport a décrit la visite de Cheikh Abdallah en Syrie comme une étape positive. Il a également indiqué que le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis avait invité Amirabdullahian à visiter la fédération et que son homologue iranien l’avait invité en retour à se rendre à Téhéran.

Selon les médias d’État syriens, la centrale solaire sera construite dans la banlieue est de Damas à Widyan al-Rabie. Sa construction prendrait deux ans et produira 300 mégawatts aux tarifs de pointe. Les rapports ne disaient pas combien cela coûterait, seulement que cela permettrait d’économiser 125 000 tonnes de carburant par an.

Il n’était pas immédiatement clair si le projet sera exempté des sanctions américaines contre la Syrie. Les États-Unis ont autorisé le Liban, aux prises avec une crise électrique majeure, à recevoir du gaz égyptien et de l’électricité de Jordanie via la Syrie.

Le mois dernier, le ministère syrien de l’électricité a signé un contrat de 115 millions de dollars avec une entreprise iranienne pour reconstruire une centrale électrique dans une province centrale de la Syrie.

Les Émirats arabes unis, qui ont initialement soutenu ceux qui tentaient de renverser Assad, ont rouvert leur ambassade à Damas en décembre 2018, mais les relations sont restées froides. Le mois dernier, le prince héritier des Émirats arabes unis Mohammed ben Zayed a reçu un appel téléphonique d’Assad dans lequel les deux ont discuté du renforcement des relations et de la coopération.