Des enquêteurs turcs ont perquisitionné mercredi la résidence du consul d’Arabie saoudite à Istanbul

Partagez cet article

ANKARA (Reuters) – Des enquêteurs turcs ont perquisitionné mercredi la résidence du consul d’Arabie saoudite à Istanbul dans le cadre de l’enquête sur la disparition du journaliste Jamal Khashoggi, a constaté un journaliste de Reuters, pendant que le président Recep Tayyip Erdogan s’entretenait de l’affaire avec le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo.

La perquisition devait initialement se dérouler mardi mais elle avait dû être reportée en l’absence du consul Mohamed al Otaibi, rappelé à Ryad, et de responsables saoudiens disponibles, selon la police turque.

Aucune information n’a filtré sur l’opération menée mercredi en présence de l’équipe d’enquêteurs dépêchée sur place par l’Arabie saoudite, selon CNN Türk. Les enquêteurs sont également retournés au consulat saoudien d’Istanbul.

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, qui a fait une brève escale à Ankara mercredi au lendemain d’une visite à Ryad, où il a rencontré le prince héritier saoudien Mohamed ben Salman (MBS), a proposé à la Turquie l’aide des Etats-Unis, a fait savoir le département d’Etat.

Le chef de la diplomatie américaine a également rencontré son homologue Mevlüt Cavusoglu, qui a qualifié l’échange de “bénéfique et fructueux”, sans autre précision.

Mike Pompeo n’a fait aucune déclaration publique à l’issue de l’entretien mais il a déclaré par la suite aux journalistes qui l’accompagnent que Recep Tayyip Erdogan s’était félicité de la coopération de l’Arabie saoudite.

“Il a indiqué clairement que les Saoudiens coopèrent à l’enquête menée par les Turcs et que ces derniers vont aussi partager les informations dont ils disposent avec les Saoudiens”, a dit le secrétaire d’Etat.

Mardi, Donald Trump a encore accordé le bénéfice du doute à l’Arabie saoudite en rapportant que “MBS” avait catégoriquement démenti toute implication de son pays dans la disparition de Jamal Khashoggi, alors que la pression du Congrès s’accentue pour que Washington demande des comptes à Ryad.

Donner votre avis