Covid19 : Bientôt les madrilènes ne pourront pas quitter la ville

Partagez cet article

MADRID (Reuters) – Les habitants de Madrid s’apprêtent à se voir privés du droit de quitter la capitale espagnole, sauf pour des motifs exceptionnels, montrent les nouvelles mesures annoncées mercredi par le gouvernement de Pedro Sanchez afin d’endiguer la propagation de l’épidémie de COVID-19.

L’entrée dans la ville sera interdite à tous les non-madrilènes, prévoient ces mesures qui concernent les villes où les taux de contamination sont les plus élevés.

“La santé de Madrid, c’est la santé de l’Espagne. Madrid est spéciale”, a déclaré le ministre de la Santé Salvador Illa lors d’une conférence de presse, précisant que les mesures seront instaurées dans les jours à venir.

Les bars et les restaurants seront désormais fermés à 23h00, contre 1h00 du matin jusqu’à présent. Les parcs et les squares seront fermés et les rassemblement privés limités à six personnes.

La région de Madrid représente plus d’un tiers de 133.064 nouvelles contaminations recensées ces deux dernières semaines en Espagne. Le taux d’incidence, c’est à dire le nombre de cas positifs pour 100.000 personnes, s’élève à 735 dans la région, un niveau exceptionnellement élevé par rapport aux autres régions européennes.

Le ministère espagnol de la Santé a signalé mercredi 11.016 nouvelles contaminations au coronavirus depuis la veille, ce qui porte le total à 769.188 cas confirmés.

Le nombre quotidien de diagnostics positifs s’est élevé à 3.987, mais il faut y ajouter les cas signalés rétroactivement.

Le ministère a également fait état de 177 décès supplémentaires imputés à la maladie, portant le total de morts à 31.791.

Donner votre avis