Covid 19 : L’Allemagne reconfinée pendant 4 semaines et L’UE au secours de l’europe

Partagez cet article

BERLIN (Reuters) – L’Etat fédéral allemand et les Länder se sont mis d’accord mercredi sur l’instauration d’un reconfinement partiel du 2 au 30 novembre qui passera notamment par la fermeture des bars et des restaurants, a-t-on appris de sources proches des discussions.

Seuls les commerces respectant les mesures de distanciation sociale seront autorisés à rester ouverts.

La Commission européenne a proposé mercredi une série de nouvelles mesures contre la pandémie de COVID-19 en Europe face à une envolée qu’elle juge “alarmante” des nouveaux cas d’infection, en appelant les 27 pays membres à améliorer leur coordination.

“L’assouplissement des mesures appliquées pendant les mois d’été n’a pas toujours été accompagné de décisions permettant de constituer une capacité de réaction suffisante”, regrette la Commission dans un communiqué.

Elle conseille aux gouvernements nationaux de coordonner leurs stratégies de tests et de recourir davantage aux tests antigéniques même si l’approvisionnement de ce type de tests montre des signes de tension.

L’exécutif communautaire ajoute que “les pénuries actuelles de capacités de tests” nécessitent une réaction rapide.

La présidente de la CE, Ursula von der Leyen, a annoncé la semaine dernière que l’Union consacrerait 100 millions d’euros à l’achat de 22 millions de tests antigéniques afin de répondre aux “besoins immédiats” des Etats membres mais elle appelle désormais ces derniers à aller plus loin en recourant à un mécanisme d’achat groupé.

La Commission propose aussi d’établir des règles communes en matière de tests obligatoires pour les voyageurs et de quarantaine.

Elle a parallèlement prolongé jusqu’en avril la suspension des droits de douane et de taxes sur les importations de matériels médicaux.

Les pays membres devraient aussi exempter les kits de test et les vaccins de TVA, estime-t-elle en réitérant son appel aux gouvernements en faveur de la définition rapide de stratégies vaccinales, afin que les populations les plus vulnérables aient accès aussi vite que possible aux futurs vaccins contre le COVID-19.

Pour Ursula von der Leyen, des vaccins pourraient être disponibles en Europe à partir du début du mois d’avril.

Donner votre avis