Côte d’Ivoire : Plusieurs morts dans des affrontements au lendemain de la présidentielle

Partagez cet article

ABIDJAN (Reuters) – Plusieurs personnes ont péri et de d’autres ont été blessés en Côte d’Ivoire où se déroulait samedi le premier tour d’une élection présidentielle boycottée par une grande partie de l’opposition.

“Des jeunes gens ont ouvert le feu sur d’autres jeunes gens”, a expliqué Germain N’Dri Koffi, maire de Tiebissou, une commune du centre du pays, bastion de l’ancien président Henri Konan Bedié, adversaire du président sortant Alassane Ouattara.

Sans fournir de précisions, Pascal Affi N’Guessan, un autre opposant, a fait état d’une douzaine de morts.

Les électeurs ivoiriens étaient confrontés samedi à un choix familier. Après avoir d’abord déclaré en mars qu’il ne briguerait pas un troisième mandat, le président sortant Alassane Ouattara a finalement décidé de se représenter après la mort soudaine de son successeur désigné, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, en juillet dernier.

Donner votre avis