Coronavirus : Le point sur la pandémie dans le monde

Partagez cet article

Paris (AFP) – Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19.

– Inquiétudes à Pékin –

Pékin a exhorté ses 21 millions d’habitants à éviter les voyages “non essentiels” en dehors de la ville et ordonné une nouvelle fermeture des écoles et universités après un rebond des cas de Covid-19 dans la capitale chinoise.

La situation épidémique dans la mégapole de 21 millions d’habitants est “extrêmement grave”, a averti la mairie, le ministère de la Santé faisant état mardi de 27 nouveaux cas.

Alors que la Chine avait largement endigué le coronavirus à force de quarantaine et de dépistages, la découverte en cinq jours de 106 malades liés à un marché de la ville a constitué un choc pour les Pékinois.

– Première percée médicale –

Les responsables de l’essai clinique britannique Recovery ont annoncé avoir fait “une avancée majeure” dans le traitement des malades du Covid-19.

Un médicament de la famille des stéroïdes, la dexaméthasone, réduit d’un tiers la mortalité chez les malades les plus gravement atteints, selon les premiers résultats de cette étude.

Le gouvernement britannique a indiqué que ce médicament allait être immédiatement utilisé pour traiter les malades concernés.

– Plus de 438.000 morts –

La pandémie a fait au moins 438.250 morts dans le monde depuis que la Chine a fait officiellement état de l’apparition de la maladie en décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 19h00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché avec 116.567 morts. Viennent ensuite le Brésil (43.959 morts), le Royaume-Uni (41.969 morts), l’Italie (34.405 morts), et la France (29.547 morts).

– Défendre les entreprises européennes –

La crise sanitaire et les efforts pour relancer l’activité ne doivent pas “dissimuler” des mesures anticoncurrentielles ou servir de “prétexte” à des fusions pénalisant les consommateurs, a prévenu la vice-présidente exécutive de la Commission européenne Margrethe Vestager.

Bruxelles doit dévoiler mercredi un plan pour mieux défendre les entreprises européennes de prédateurs étrangers, avec dans son viseur les groupes chinois largement subventionnés.

– Frontières américaines –

Les Etats-Unis et le Canada ont décidé de prolonger la fermeture de leur frontière commune jusqu’au 21 juillet pour tous les déplacements non essentiels. Il en ira de même pour la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique.

– Commission d’enquête en France –

A l’instar d’autres pays européens, notamment l’Italie, la France s’interroge sur la gestion de la crise sanitaire. Une commission d’enquête s’est ouverte mardi devant l’Assemblée nationale et entend “tirer les leçons” de la gestion de l’épidémie.

Ministres, dirigeants d’agences sanitaires et d’administrations vont se succéder devant les députés.

Un peu partout en France, médecins, aides-soignants et infirmiers ont battu le pavé par dizaines de milliers pour rappeler le gouvernement à ses promesses sur l’avenir de l’hôpital.

– Volvo Group supprime 4.000 postes –

Le constructeur suédois de poids lourds Volvo Group, un des leaders mondiaux du secteur, a annoncé son intention de supprimer 4.100 postes de cadres et employés de bureau dans le monde au second semestre 2020, en raison des effets de la pandémie sur son activité.

– L’US Open sans spectateurs –

L’US Open de tennis aura bien lieu aux dates prévues du 31 août au 13 septembre à New York, mais à huis clos, a annoncé mardi Andrew Cuomo le gouverneur de New York.

– La Hongrie lève l’état d’urgence –

Le parlement hongrois a approuvé la fin de l’état d’urgence controversé instauré pour lutter contre l’épidémie de coronavirus et qui a permis au Premier ministre Viktor Orban de gouverner par décrets durant plus de deux mois, au prix de vives critiques internationales.

Donner votre avis