Coronavirus: La plupart des Etats US disent NON à la nouvelle directive sur le dépistage

Partagez cet article

(Reuters) – Une majorité d’Etats américains ont rejeté la nouvelle directive de l’administration Trump sur le dépistage du coronavirus, selon des représentants d’agences sanitaires locales et des communiqués examinés par Reuters, dans une rare défiance à l’égard de l’agence fédérale de prévention des maladies.

Au moins 33 Etats continuent de recommander de tester les personnes asymptomatiques ayant été exposées à des cas confirmés de contamination, écartant la directive publiée cette semaine par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) selon laquelle de tels tests ne sont pas nécessaires.

Seize Etats n’ont pas répondu dans l’immédiat à une demande de commentaire, et le Dakota du Nord a indiqué ne pas avoir pris de décision.

Parmi les Etats ayant choisi de rompre avec les directives fédérales figurent le Texas, l’Oklahoma et l’Arizona – des Etats plutôt conservateurs.

Des experts sanitaires estiment qu’une rupture de cette ampleur avec les CDC pourrait être inédite et illustre une défiance accrue envers l’administration Trump et sa réponse à l’épidémie de coronavirus.

Lundi, les CDC ont déclaré que les personnes ayant eu des contacts avec des individus diagnostiqués positifs au coronavirus mais ne présentant aucun symptôme “n’ont pas nécessairement besoin d’un test”, sauf s’il s’agit de personnes vulnérables ou si des médecins recommandent d’effectuer un test.

L’agence fédérale avait auparavant recommandé le dépistage de toutes les personnes exposées à des cas confirmés de coronavirus – une approche qu’au moins 33 Etats ont décidé de conserver.

Donner votre avis