Coronavirus : Frontières fermées au Canada et en Hongrie

Partagez cet article

OTTAWA (Reuters) – Le Canada va prolonger la fermeture de ses frontières à la plupart des voyageurs étrangers afin de limiter la propagation du coronavirus, a déclaré vendredi sur Twitter le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Bill Blair.

Cette prolongation jusqu’au 30 septembre concerne tous les voyageurs en provenance de pays autres que les Etats-Unis.

Le Canada a conclu avec un accord spécifique avec son voisin du sud sur les voyages transfrontaliers, qui est en vigueur jusqu’au 21 septembre.

La Hongrie fermera ses frontières à tous les étrangers à partir du 1er septembre et les Hongrois de retour de l’étranger devront se plier à une période d’isolement afin de freiner la hausse des cas d’infection par le nouveau coronavirus, a annoncé vendredi le chef de cabinet du Premier ministre Viktor Orban.

Gergely Gulyas a précisé que les ressortissants hongrois devraient s’isoler 14 jours et ne pourraient sortir d’isolement qu’à la condition de fournir deux tests négatifs.

Les seules exceptions à la fermeture des frontières aux étrangers concerneront les convois militaires ou humanitaires en transit, ainsi que les voyages d’affaires et les déplacements diplomatiques.

“Le nombre d’infections a augmenté (…) et la plupart d’entre elles proviennent de l’étranger”, a dit Gergely Gulyas.

Il a ajouté que les nouvelles restrictions visaient à permettre le bon déroulement de la rentrée scolaire, qui aura lieu la semaine prochaine, ainsi qu’à protéger la population et l’économie.

Budapest a enregistré vendredi 132 nouveaux cas d’infection, le chiffre quotidien le plus élevé depuis le pic de l’épidémie. La Hongrie compte au total 5.511 cas et 614 décès.

Donner votre avis