04/12/2022

C'est le 1er Novembre

Qu'on n'oublie pas les vrais Chouhadas

CONGO : Des hommes armés tuent un casque bleu pakistanais de l’ONU dans l’est du pays

onu

ISLAMABAD (AP) – Un soldat pakistanais servant comme casque bleu de l’ONU en République démocratique du Congo a été tué lors d’une attaque militante dans l’est instable du pays, a annoncé l’armée.

Un groupe de six militants a atteint la base d’opérations permanente des Nations Unies dans le district de Minembwe, apparemment pour rendre leurs armes dans le cadre d’une initiative de l’ONU. Mais le chef du groupe a commencé à tirer sans discernement, a déclaré samedi l’armée pakistanaise dans un communiqué.

Un soldat pakistanais servant de garde au point de remise des armes a reçu une balle dans la tête, selon le communiqué. Les Casques bleus pakistanais ont répondu immédiatement à l’incendie, a-t-il ajouté, sans fournir de détails.

Le soldat grièvement blessé, identifié uniquement comme étant Babar, âgé de 35 ans, a été transporté d’urgence à l’unité médicale de l’armée pakistanaise la plus proche, mais il est décédé plus tard.

L’ONU a identifié les hommes armés lors de l’attaque de vendredi comme étant des combattants présumés de Twirwaneho. L’armée pakistanaise a déclaré être liée aux Banyamulenge, une communauté tutsie de la province orientale du Sud-Kivu.

Le Pakistan fait partie d’une force de maintien de la paix des Nations Unies de plus de 16 000 soldats et policiers appelée la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO). Il a débuté en juillet 2010 et vise à protéger les civils, à dissuader les groupes armés et à contribuer à la mise en place d’institutions et de services de l’État.