Ali Haddad engage un lobbyiste lié à Trump pour 10 millions de dollars

Partagez cet article

Selon le site web américain foreignlobby.com, L’un des hommes d’affaires les plus riches d’Algérie aurait embauché un lobbyiste proche du président Donald Trump contre la somme époustouflante de 10 millions de dollars après quelques semaines après qu’un tribunal l’ait condamné à 18 ans de prison pour corruption.

Le contrat d’un an d’ Ali Haddad avec le Sonoran Public Group exige à l’entreprise de fournir «des services de conseil aux entreprises et à la personne» ainsi que «d’autres services sur une base convenue». Il a été signé par Sabrina Ben , conseillère principale de Haddad basée à Paris.

Le fondateur de la société Robert Stryk et le PDG Christian Bourge sont inscrits sur le compte . Stryk était un conseiller de la côte ouest pour la campagne 2016 de Donald Trump dont la société a fait fortune lors du premier mandat du président.

Ni Stryk ni Sonoran n’ont répondu aux messages sur la nature de leur travail pour Haddad, le fondateur et PDG de la société de construction ETRHB (Road, Hydraulic and Building Works Company en anglais). Haddad est un ancien responsable du Business Leaders Forum du pays dont la société a un chiffre d’affaire de plus de 2 milliards de dollars de contrats depuis sa création en 1997, selon Forbes .

L’empire de Haddad s’est effondré après la démission du président malade Abdelaziz Bouteflika en avril 2019 à la suite de manifestations de masse ( le Hirak)  contre sa candidature pour un cinquième mandat. Il est accusé d’avoir bénéficié de liens étroits avec le régime de Bouteflika, notamment d’avoir reçu 16 milliards de dollars de prêts bancaires pour des projets obtenus par «consentement mutuel» plutôt que par appel d’offres. Source : foreignlobby

Donner votre avis