Afghanistan: L’Unicef dénonce une hausse d’attaques contre les écoles

Partagez cet article

KABOUL (Reuters) – Les attaques contre les écoles en Afghanistan ont été presque multipliées par trois l’an dernier, rendant plus difficile pour les enfants l’accès à l’éducation dans de nombreuses zones du pays, a déploré mardi le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef).

D’après l’agence, 192 attaques ont été menées contre des attaques afghanes en 2018, contre 68 l’année précédente. Il s’agit de la première hausse constatée par l’Unicef depuis 2015.

Plus d’un millier d’écoles à travers le pays restent fermées à cause des menaces sécuritaires représentées par les insurgés Taliban, le groupe Etat islamique (EI) et d’autres factions, qui cherchent via ces attaques à étendre leur influence par l’intimidation.

L’Unicef a estimé que l’utilisation de plusieurs bâtiments scolaires comme bureaux de vote lors des élections législatives de l’an dernier pourrait avoir contribué à la hausse des attaques constatée.

Sur plus de sept millions d’enfants afghans, environ la moitié ne sont pas scolarisés, a indiqué l’organisme onusien.

Donner votre avis