21/09/2021

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

Afghanistan : Le drapeau national est devenu un symbole de résistance

Drapeau afghan

AFP – De retour au pouvoir après deux décennies de guerre, les talibans tentent d’affirmer leur autorité avec tous les outils à leur disposition, y compris le drapeau.

Depuis leur entrée dans Kaboul le 15 août, à l’issue d’une fulgurante victoire militaire, les islamistes ont imposé leur drapeau sur tous les bâtiments gouvernementaux, les postes de police et les installations militaires.

Ils ont même été accusés d’avoir puni des gens qui agitaient le drapeau national noir, rouge et vert, et orné de l’emblème national, même s’ils ne se sont livrés à aucune communication officielle sur le sujet.

Dimanche, à un carrefour de la capitale, des vendeurs proposaient leur drapeau, blanc orné en noir d’une profession de foi islamique et du nom officiel de leur régime: l’Émirat islamique d’Afghanistan.

“Notre but c’est de diffuser le drapeau de l’Émirat islamique partout en Afghanistan”, a déclaré à l’AFP l’un des vendeurs Ahmad Shakib, un étudiant en économie, sans dire s’il était ou non un partisan des talibans.

La vue des talibans juchés sur leurs véhicules et portant leur étendard a terrorisé la population afghane ces dernières semaines, au fur et à mesure de leur avancée dans les zones rurales puis sur les centres urbains.

Dès qu’ils prenaient le contrôle d’une nouvelle zone, l’un de leurs premiers réflexes était de remplacer le drapeau national par le leur.

Mais pour la partie de la population qui n’a pas oublié le brutal régime taliban entre 1996 et 2001 et s’inquiète de les voir à nouveau au pouvoir, brandir le drapeau national est devenu un acte de résistance.

De nombreux Afghans se sont risqués dans les rues de Kaboul et de quelques grandes villes, le drapeau en mains, ces derniers jours, en particulier jeudi, jour du 102e anniversaire de l’indépendance du pays, parfois au vu et au su des talibans.

Dans la capitale, des gens ont fait flotter au vent le drapeau national dans un convoi de voitures klaxonnant à tout-va. Ailleurs, des hommes et des femmes rassemblés en bord de route agitaient la bannière tricolore.

Sur les réseaux sociaux aussi, des images du drapeau national ont été postées en masse, par des personnalités publiques, comme des sportifs, mais aussi par de simples citoyens.

Mercredi, des talibans avaient tiré en l’air dans la ville de Jalalabad (est) pour disperser des dizaines de personnes qui protestaient contre le retrait du drapeau national, selon des médias locaux.

“Mon cœur est ici, avec ce drapeau (…) Je ne laisserai jamais ce drapeau”, a déclaré un habitant de Jalalabad. “Tuez-nous, tirez-nous dessus (…) Mais nous ne laisserons jamais ce drapeau”.