21/09/2021

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

Afghanistan: L’armée change de stratégie pour lréduire ses pertes face aux taliban

armée afghane

KABOUL (Reuters) – Alors qu’elle subit des pertes à travers le pays, l’armée afghane a commencé à revoir sa stratégie contre les insurgés taliban afin de rassembler ses troupes près des zones les plus critiques, comme la capitale Kaboul, d’autres villes majeures, des points de passage frontaliers et des infrastructures clé.

La stratégie, périlleuse d’un point de vue politique, devrait inévitablement permettre aux taliban de contrôler une plus grande partie du territoire afghan.

Mais des représentants afghans et américains jugent cette nouvelle approche nécessaire d’un point de vue militaire, alors que les forces gouvernementales tentent d’empêcher la perte de capitales provinciales et le risque inhérent de voir le pays se fracturer davantage.

La consolidation des troupes afghanes, reconnue publiquement par le passé mais qui n’a jamais été rapportée de manière aussi détaillée, coïncide avec la fin formelle de la mission militaire américaine en Afghanistan, le 31 août, comme demandé par le président américain Joe Biden plus tôt cette année.

Alors qu’ils ont accentué ces dernières semaines leurs offensives, les taliban contrôlent désormais près de la moitié des centres de districts du pays, selon des estimations du Pentagone communiquées mercredi.

Les insurgés exercent aussi de fortes pressions en périphérie de plusieurs capitales provinciales avec l’objectif de les isoler.

Des représentants américains ont confié à Reuters que, selon des travaux des services de renseignement américains, le gouvernement afghan pourrait être renversé sous six mois.

Un représentant afghan, s’exprimant sous couvert d’anonymat, a déclaré que la “réorientation” des soldats allait aider le gouvernement de Kaboul à protéger des zones stratégiques et des infrastructures majeures, dont un pont bâti avec l’aide de l’Inde et les grands axes routiers du pays.

Mais la stratégie signifie aussi de laisser le champ libre aux insurgés dans d’autres zones, un choix difficile à admettre publiquement alors que des communautés et des groupes ethniques se sentiront vraisemblablement abandonnés.

“Comment peut-on communiquer cela à une population nerveuse – c’est compréhensible – depuis plusieurs semaines avec les prises de districts par les taliban ?”, a dit le représentant afghan. “Parce qu’une grande partie de la réorientation impliquera, au moins à court terme, que les taliban remplissent le vide que nous laisserons”.

A Washington, le chef d’état-major des armées américaines a noté que la nouvelle stratégie allait entraîner l’abandon de centres de districts afin de protéger des zones nettement plus peuplées, comme Kaboul. Le général Mark Milley a déclaré que les taliban semblaient disposer d’une dynamique stratégique.

“Il y une possibilité que les taliban prennent complètement le pouvoir et une possibilité d’un grand nombre d’autres scénarios”, a-t-il dit mercredi devant la presse, ajoutant que la fin de l’histoire n’était selon lui pas encore écrite.

Aucun commentaire n’a été obtenu auprès du ministère afghan de la Défense.