Yemen : Des experts de l’Onu veulent l’arrêt des frappes contre les civils

Partagez cet article

GENEVE (Reuters) – Le Comité des Nations unies sur les droits de l’enfant (CRC) a demandé jeudi à l’Arabie saoudite de mettre fin aux frappes aériennes contre des objectifs civils au Yémen et de poursuivre en justice les responsables de telles attaques.

En trois ans et demi, la guerre au Yémen, où l’Arabie saoudite mène une coalition arabe contre les rebelles houthis soutenus par l’Iran, a fait plus de 10.000 morts et conduit le pays au bord de la famine.

La semaine dernière, les Saoudiens ont assuré au CRC qu’ils prenaient des mesures pour éviter de frapper des objectifs civils.

Dans un rapport remis jeudi à Genève, les 18 experts du CRC prennent note de cet engagement mais soulignent que des enfants continuent d’être tués dans les combats au Yémen.

Depuis mars 2015, 1.248 enfants ont péri et presque autant ont été blessés dans des attaques aériennes. En août dernier, une quarantaine d’enfants ont été tués dans une frappe qui a détruit un car scolaire dans la province de Saada.

Le rapport précise que les deux camps sont responsables d’attaques contre des objectifs civils, notamment des écoles, des centres médicaux et des marchés, en violation du droit international.

Les experts s’inquiètent de “l’inefficacité” de l’équipe mise en place par la coalition arabe en 2016 pour enquêter sur les “bavures” dont on été victimes des enfants. Personne n’a été inquiété à la suite de telles bavures, note le CRC, qui demande également la levée du blocus naval et aérien mis en place par la coalition.

Donner votre avis