01/07/2022

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

Un regard sur les milliards de dollars d’aide étrangère pour Gaza

gaza

GAZA CITY, Bande de Gaza (AP) – La communauté internationale a envoyé des milliards de dollars d’aide à la bande de Gaza ces dernières années pour venir en aide aux plus de 2 millions de Palestiniens vivant dans le territoire isolé dirigé par le Hamas.

L’aide est destinée à alléger le fardeau des civils d’un blocus israélo-égyptien imposé à Gaza lorsque le groupe militant islamique a pris le pouvoir des forces palestiniennes rivales en 2007.

Israël dit que les lourdes restrictions sur le commerce et les déplacements sont nécessaires pour empêcher le Hamas de renforcer ses capacités militaires, tandis que les critiques le considèrent comme une forme de punition collective. Israël et le Hamas ont mené quatre guerres depuis 2008, la plus récente en mai.

Israël surveille de près l’aide pour essayer de s’assurer qu’elle contourne le Hamas. Mais le gouvernement dirigé par le Hamas bénéficie du fait que les pays étrangers paient la facture des écoles, des hôpitaux et des infrastructures, ce qui lui permet de conserver ses propres ressources, y compris les taxes et les douanes qu’il collecte.

Voici un aperçu des principales formes d’aide internationale à Gaza :

— De 2014 à 2020, les agences des Nations Unies ont dépensé près de 4,5 milliards de dollars à Gaza, dont 600 millions de dollars rien qu’en 2020. Plus de 80 % de ce financement passe par l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens, qui représentent les trois quarts de la population de Gaza. Quelque 280 000 enfants de Gaza fréquentent des écoles gérées par l’UNRWA, qui fournit également des services de santé et une aide alimentaire.

— Le Qatar a fourni 1,3 milliard de dollars d’aide à Gaza depuis 2012 pour la construction, les services de santé et l’agriculture. Cela comprend 360 millions de dollars promis en janvier pour 2021 et 500 millions de dollars supplémentaires promis pour la reconstruction après la guerre en mai. L’aide du Qatar va également aux familles nécessiteuses et pour aider à payer les salaires du gouvernement du Hamas.

— L’Autorité palestinienne dit qu’elle dépensera 1,7 milliard de dollars pour Gaza cette année, principalement pour les salaires de dizaines de milliers de fonctionnaires qui ont cessé de travailler lorsque le Hamas a pris le pouvoir en 2007.

— L’Égypte a promis 500 millions de dollars d’aide après la guerre de mai, mais on ne sait pas combien s’est matérialisé. Il a envoyé des équipes de construction pour nettoyer les décombres au cours de l’été.

— L’Allemagne et d’autres pays européens dépenseront cette année près de 70 millions d’euros (80 millions de dollars) pour des projets d’approvisionnement en eau à Gaza, en plus de leurs contributions à l’UNRWA.

— Les États-Unis ont dépensé au moins 5,5 millions de dollars à Gaza cette année en aide en espèces et en soins de santé, en plus de contribuer 90 millions de dollars aux opérations de l’UNRWA à Gaza et en Cisjordanie occupée.

— Israël accorde des permis de travail à 10 000 Gazaouis qui subissent des contrôles de sécurité, fournissant une source cruciale de revenus pour les familles sans lien connu avec le Hamas.