Navalny: La Russie convoque l’ambassadrice britannique et impose des sanctions

Navalny: La Russie convoque l’ambassadrice britannique et impose des sanctions

MOSCOU (Reuters) – Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé mercredi avoir convoqué l’ambassadrice britannique à Moscou et élargi la liste des représentants britanniques interdits d’entrer sur son territoire en réponse aux sanctions de Londres dans l’affaire Alexeï Navalny.

La Russie n’a pas publié les noms des fonctionnaires, hommes politiques et autres individus britanniques sanctionnés mais a les a qualifiés de complices de la mise en place des sanctions à son encontre.

Moscou a ajouté avoir remis à Deborah Bronnert, l’ambassadrice britannique en Russie, une lettre expliquant sa position.

Selon le ministère russe des Affaires étrangères, Moscou a été forcé de répondre aux sanctions prises par la Grande-Bretagne en octobre, que la Russie juge inacceptables et injustifiées.

La Grande-Bretagne et l’Union européenne ont imposé en octobre des sanctions contre les hauts fonctionnaires russes proches de Vladimir Poutine, pour leur rôle présumé dans l’empoisonnement d’Alexeï Navalny en août dernier.

L’opposant Alexeï Navalny se trouve actuellement en convalescence en Allemagne après avoir été empoisonné sur le territoire russe par un agent neurotoxique du groupe Novitchok.

La Russie a nié les faits alors que la Grande-Bretagne et d’autres pays occidentaux ont appelé Moscou à répondre de l’affaire.

Le Kremlin a déclaré ne pas avoir vu de preuves de l’empoisonnement de l’opposant et le président russe Vladimir Poutine a laissé entendre que la façon dont l’incident a été présenté à l’Ouest faisait partie d’un complot soutenu par les États-Unis pour tenter de le discréditer.

Share

Written by:

3 332 Posts

View All Posts
Follow Me :

Donner votre avis