Madrid livrera à l’Arabie de bombes à guidage laser

Partagez cet article

MADRID (Reuters) – L’Espagne va maintenir la vente à l’Arabie saoudite de 400 bombes à guidage laser, a annoncé jeudi le ministre des Affaires étrangères Josep Borrell, quelques jours après l’annonce de la suspension de ce contrat en raison du rôle des Saoudiens dans le conflit yéménite. “Il a été décidé que ces bombes seraient livrées pour honorer un contrat datant de 2015, conclu par le gouvernement précédent”, a dit Borrell à la station de radio Onda Cero.

Les organisations de défense des droits de l’homme, dont Amnesty International, ont dénoncé les ventes d’armes à l’Arabie saoudite et à ses alliés arabes engagés depuis mars 2015 dans la guerre contre les miliciens yéménites houthis.

Ce conflit a fait plus de 10.000 morts et 8,4 millions d’habitants sont actuellement au bord de la famine.

Plusieurs ministères espagnols ont travaillé sur ce dossier depuis une semaine et le contrat a été révisé à trois reprises par une commission espagnole statuant sur les ventes d’armes, a déclaré le ministre en ajoutant que “nous n’avons pas trouvé de raisons de ne pas l’honorer”.

Prié de dire si Madrid avait reçu l’assurance que les armes ne seraient pas utilisées contre la population civile au Yémen, le chef de la diplomatie espagnole a répondu que les bombes guidées par laser atteignaient leurs objectifs avec une “précision extraordinaire” d’un mètre.

“Ce type d’armes ne produit pas le même genre de bombardement que les armes moins sophistiquées, larguées un peu au hasard, qui engendrent le genre de tragédies que nous condamnons tous”, a-t-il commenté.

Donner votre avis