L’armée sioniste frappe l’immeuble d’Al-Jazira et d’Associated Press

L’armée sioniste frappe l’immeuble d’Al-Jazira et d’Associated Press

AFP – Le bâtiment s’est effondré dans un immense fracas. L’armée israélienne a bombardé samedi l’immeuble d’une dizaine d’étages abritant les locaux de la chaîne de télévision qatarie Al-Jazira et l’agence de presse américaine Associated Press (AP) dans la bande de Gaza. « L’armée a prévenu le propriétaire de la tour dans laquelle Associated Press a ses locaux qu’elle serait ciblée » par une frappe, avait écrit sur Twitter un journaliste de l’agence AP peu de temps avant. L’immeuble venait d’être évacué quand il a été visé par la frappe aérienne de Tsahal.

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, s’est entretenu à ce sujet par téléphone avec le président américain Joe Biden et lui a confirmé que l’évacuation des personnes de l’immeuble, « où se trouvaient des cibles terroristes », avait été organisée en amont. Netanyahou a également souligné au cours de cet échange qu’Israël « fai(sai)t tout pour éviter de s’en prendre à des personnes non impliquées » dans le conflit. « Nous avons dit directement aux Israéliens que garantir la sécurité des journalistes et des médias indépendants était une responsabilité d’une importance capitale », avait tweeté plus tôt Jen Psaki, la porte-parole de l’exécutif américain.
Al-Jazira dénonce un « crime de guerre
Le directeur d’Al-Jazira a dénoncé un « crime de guerre » et une tentative de « faire taire les médias » après que l’armée israélienne a bombardé, samedi, à Gaza l’immeuble abritant les locaux de la chaîne de télévision qatarie et d’autres médias. « La destruction des bureaux d’Al-Jazira et de ceux d’autres médias dans la tour Al-Jalaa à Gaza est une violation flagrante des droits humains et est considérée internationalement comme un crime de guerre », a ainsi dénoncé Mostafa Souag, le directeur général par intérim du groupe qatari.

« C’est une chose terrible, très triste de cibler le bureau d’Al-Jazira et les bureaux de presse », a déclaré à l’Agence France-Presse Wael Aldahdouh, chef du bureau de la chaîne qatarie sur place. L’agence de presse américaine AP s’est dite « choquée et horrifiée ». « C’est un développement incroyablement inquiétant. Nous avons évité de justesse de terribles pertes humaines », a dit dans un communiqué le patron de l’agence, Gary Pruitt. « Le monde sera moins informé sur ce qui se passe à Gaza à cause de ce qui s’est passé aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Share

Written by:

3 512 Posts

View All Posts
Follow Me :

Donner votre avis