03/03/2024

Algérie24.net

Les News en toute liberté sans buzz

La junte birmane déçue par la Cour suprême de l’ONU qui rejette la contestation d’une affaire de génocide

généraux birmanie

AFP- La junte militaire du Myanmar a exprimé samedi sa déception face à la décision de la plus haute juridiction des Nations unies de donner son feu vert à une affaire historique concernant des accusations de génocide contre la minorité musulmane Rohingya.

La Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye a rejeté vendredi toutes les objections du Myanmar à une affaire déposée par la nation ouest-africaine de la Gambie en 2019.

La décision ouvre la voie à des audiences complètes devant le tribunal sur des allégations de répression sanglante contre les Rohingyas en 2017 par le Myanmar majoritairement bouddhiste.

« Le Myanmar est déçu que ses objections préliminaires aient été rejetées », indique un communiqué sur la page Facebook du ministère des Affaires étrangères.

La junte a fait valoir que ses objections étaient juridiquement solides, selon le communiqué, notant qu’un juge avait une opinion dissidente dans un domaine.

Le Myanmar avait fait valoir pour plusieurs motifs que le tribunal n’était pas compétent en la matière et devrait classer l’affaire alors qu’elle n’en est encore qu’à ses débuts.

Des centaines de milliers de Rohingyas ont fui la nation d’Asie du Sud-Est il y a cinq ans, au milieu de rapports poignants sur des meurtres, des viols et des incendies criminels.

La Gambie, majoritairement musulmane, a déposé une plainte alléguant que le traitement réservé par le Myanmar aux Rohingyas enfreint la convention de 1948 des Nations unies sur le génocide.

Environ 850 000 Rohingyas croupissent toujours dans des camps de réfugiés au Bangladesh.

Cela pourrait prendre des années pour que des audiences complètes et un jugement définitif soient rendus.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré en mars que la violence de l’armée birmane contre les Rohingyas équivalait à un génocide.