Des lingots d’or des pays du Golfe vendus au marché parallèle par l’ex premier ministre Ouyahia

Des lingots d’or des pays du Golfe vendus au marché parallèle par l’ex premier ministre Ouyahia

RFI- Deux anciens Premiers ministres du régime Bouteflika, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, sont accusés d’être impliqués dans un scandale de corruption et de financement occulte de la dernière campagne électorale du président déchu. Ils avaient été respectivement condamnés en première instance et en appel à 15 et 12 ans de prison. Après avoir obtenu gain de cause auprès de la Cour suprême, les deux anciens chefs du gouvernement ont eu une nouvelle chance de s’exprimer ce 9 janvier.

Ahmed Ouyahia, quatre fois Premier ministre en Algérie entre 1995 et 2019, a été appelé le premier à la barre, ce 9 janvier. Dans ce dossier, il est notamment accusé « d’octroi d’indus privilèges, abus de fonction, conflits d’intérêts et blanchiment d’argent », des charges qu’il a à nouveau nié.

Mais, pour la première fois, selon l’Agence de presse algérienne (APS), l’ancien Premier ministre a accepté de répondre sur la provenance des fonds qui se trouvent sur trois de ses comptes. Il a expliqué avoir gardé le silence pour ne pas porter atteinte aux relations unissant l’Algérie à certains pays amis.

Des lingots d’or des pays du Golfe vendus au marché parallèle
Il a affirmé le 9 janvier qu’il recevait, en sa qualité de Premier ministre, « des lingots d’or en cadeau de la part des dirigeants des pays du Golfe », ajoutant qu’il les avait « vendus au marché parallèle ». Il a dit ne pas avoir déclaré ces sommes parce qu’il était en soins depuis 2017.

Pour ce qui est des sociétés appartenant à deux de ses fils, Ahmed Ouyahia a juré que ses enfants n’ont bénéficié d’aucun avantage. L’ancien chef du gouvernement a assuré devant ses juges qu’ils avaient obtenu des crédits bancaires dans le cadre de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes.

Share

Written by:

3 140 Posts

View All Posts
Follow Me :

Donner votre avis