Covid19 : le point sur la pandémie dans le monde

Partagez cet article

Paris (AFP) – Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19, qui a fait plus de 344.000 morts dans le monde.

– Le déconfinement se poursuit –

En Espagne, Madrilènes et Barcelonais ont retrouvé leurs parcs et terrasses, tandis que les habitants des autres régions moins touchées par la pandémie peuvent retourner sur les plages. Les terrasses ont rouvert en Grèce et en Bavière tandis qu’en Italie, piscines et salles de sport sont à nouveau accessibles.

Kiev, la capitale ukrainienne, rouvre son métro, fermé depuis près de dix semaines. L’Iran rouvre ses principaux sanctuaires chiites. En Inde, les vols intérieurs reprennent.

Au Japon, l’état d’urgence a été levé dans les dernières régions où il était encore en vigueur, notamment la capitale Tokyo.

– Réouvertures en juin au Royaume-Uni –

Le Royaume-Uni prévoit de rouvrir les commerces non-essentiels au 15 juin. Les salons de coiffure et de beauté, ainsi que le secteur de l’hôtellerie, resteront en revanche fermés.

– Hydroxychloroquine –

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé avoir suspendu “temporairement” les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine qu’elle mène avec ses partenaires dans plusieurs pays, par mesure de précaution.

Cette décision fait suite à la publication d’une étude dans la revue médicale The Lancet jugeant inefficace voire néfaste le recours à la chloroquine ou à ses dérivés comme l’hydroxychloroquine contre le Covid-19.

– Plus de 344.000 morts –

La pandémie a fait au moins 344.107 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 19h00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus lourdement touché, avec 97.948 décès. Suivent le Royaume-Uni (36.914), l’Italie (32.877), la France (28.457) et l’Espagne (26.834, bilan réajusté à la baisse).

– Présidents et conseiller épinglés –

Plusieurs personnalités ont été épinglées, accusées de n’avoir pas respecté les règles de confinement ou de distanciation sociale.

En Grande-Bretagne, Dominic Cummings, conseiller spécial du Premier ministre Boris Johnson a été accusé d’avoir enfreint les règles pour se rendre chez ses parents. Il s’est défendu de tout acte illégal et a tenté de calmer la tempête politique soulevée par son comportement.

Le président autrichien Alexander Van der Bellen a été contrôlé par la police alors qu’il était en terrasse à Vienne avec sa femme et deux amis après l’heure de fermeture légale. M. Van der Bellen s’est excusé, expliquant qu’il avait “perdu la notion du temps”.

Au Brésil, le président d’extrême droite Jair Bolsonaro a bravé les normes sanitaires, enlevant son masque pour saluer des partisans à Brasilia, serrant des mains et prenant un enfant sur ses épaules.

– Allemagne: sauvetage de Lufthansa –

Le gouvernement allemand a conclu avec la compagnie Lufthansa un plan de sauvetage de 9 milliards d’euros qui verra l’Etat devenir premier actionnaire du transporteur aérien pour éviter sa faillite.

L’aide est assortie de l’interdiction de verser des dividendes, de payer des bonus aux dirigeants et s’accompagne d’une promesse de renouvellement de la flotte pour réduire les émissions de CO2.

– France: concertation pour les soignants –

Le gouvernement français a lancé lundi une vaste concertation pour améliorer “dans les tout prochains mois” les conditions de travail et la rémunération des soignants.

Le Premier ministre Edouard Philippe promet “des décisions en juillet”. Applaudis aux balcons depuis des semaines, les blouses blanches attendent un geste fort de revalorisation. Un infirmier français est payé 1.500 euros net en début de carrière, soit 1,2 Smic, un des ratios les plus bas de l’OCDE.

Donner votre avis