Coronavirus: Le Japon valide l’utilisation du remdesivir comme traitement

Partagez cet article

TOKYO (Reuters) – Le Japon a approuvé l’utilisation du remdesivir, un antiviral expérimental développé par Gilead Sciences comme traitement contre le COVID-19, a annoncé jeudi le ministère japonais de la Santé.

Cette décision a été annoncée trois jours après le dépôt d’une demande par le laboratoire pharmaceutique américain.

Le remdesivir sera prescrit aux patients présentant des symptômes graves du COVID-19, la maladie respiratoire provoquée par le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 apparu en fin d’année dernière dans le centre de la Chine, a précisé un responsable du ministère de la Santé lors d’un point de presse.

L’antiviral de Gilead a déjà reçu vendredi dernier l’autorisation de la Food and Drug Administration (FDA), l’autorité sanitaire américaine, comme traitement d’urgence contre le COVID-19.

Le 30 avril, Gilead avait annoncé que le remdesivir avait permis d’améliorer l’état de patients atteints du COVID-19 et avait publié des données suggérant qu’il était plus efficace lorsqu’il était administré au début de l’infection.

Le remdesivir fait l’objet de nombreux essais et études mais les informations publiées ces dernières semaines sont mitigées quant à son efficacité.

Le groupe américain a annoncé mardi qu’il était en discussions avec des fabriquants de médicaments génériques, notamment en Inde et au Pakistan, afin de produire le remdesivir en grandes quantités.

Le Japon compte à ce jour un peu plus de 16.000 cas de contamination au nouveau coronavirus et un peu moins de 800 morts.

Donner votre avis