Coronavirus: La hausse des cas au Royaume-Uni fait planner un nouveau confinement

Partagez cet article

LONDRES (Reuters) – Le Royaume-Uni devra probablement réintroduire prochainement certaines mesures nationales de confinement pour lutter contre le coronavirus, a déclaré samedi un éminent épidémiologiste, alors que les nouveaux cas d’infection ont atteint leur niveau le plus élevé depuis début mai.

Neil Ferguson, professeur d’épidémiologie à l’Imperial College de Londres et ancien conseiller du gouvernement, a déclaré à la BBC que le pays était confronté à une “tempête parfaite” d’infections croissantes alors que la population retourne au travail et à l’école.

“Je pense que certaines mesures supplémentaires seront probablement nécessaires dans les plus brefs délais”, a-t-il déclaré.

“Nous sommes actuellement à peu près au même niveau d’infection que celui de la fin février dans ce pays, et si nous attendons encore deux à quatre semaines, nous reviendrons au niveau que nous connaissions à la mi-mars, et cela va – ou pourrait – causer des décès”, a ajouté Neil Ferguson.

Le Royaume-Uni a fait état samedi de 4.422 nouveaux cas de contaminations au coronavirus, 100 de plus que vendredi et le bilan quotidien le plus élevé depuis le 8 mai.

Vendredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré qu’une seconde vague épidémique était inévitable au Royaume-Uni et que le gouvernement pourrait être contraint de mettre en oeuvre de nouvelles mesures de restriction sans pour autant ordonner un second confinement national.

Donner votre avis