Burkina Faso : Trois “terroristes présumés” abattus par les gendarmes

Partagez cet article

OUAGADOUGOU (Reuters) – Les forces de sécurité burkinabè ont abattu tôt mardi matin trois “terroristes présumés” et en ont arrêté un autre dans la banlieue de la capitale, Ouagadougou, a rapporté la gendarmerie du Burkina Faso.

Un gendarme a été tué, quatre autres gendarmes et un civil ont été blessés dans la fusillade, dans le quartier de Ragnongo, a précisé la télévision. Les gendarmes ont saisi des fusils AK-47, des pistolets, des explosifs et des tenues militaires au cours de cette opération contre les “terroristes présumés”.

Ouagadougou a été la cible de plusieurs attaques islamistes ces dernières années. Le 2 mars, des membres du GSIM (Groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans, affilié à Al Qaïda) ont tué huit personnes et fait des dizaines de blessés lors de raids coordonnés contre le quartier général de l’armée et l’ambassade de France.

En août 2017, une attaque contre un café-restaurant, le Aziz-Istanbul, avait fait près de 20 morts. Le 15 janvier 2016, des attaques visant là aussi un restaurant, le Cappuccino, et l’hôtel Splendid, avaient fait 30 morts, dont 22 étrangers.

Donner votre avis