Armes chimiques: la Russie “ne reconnaît pas” le renforcement de l’OIAC

Partagez cet article

Moscou (AFP) – La Russie “ne reconnaît pas” le renforcement de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), désormais habilitée à désigner les utilisateurs de ces armes en Syrie, a affirmé jeudi un haut diplomate russe, s’interrogeant sur l’avenir de la Convention internationale la régissant.

“Les perspectives et le futur de cette convention deviennent très floues. Bien entendu, nous ne reconnaissons pas comme légitimes les activités de ce nouveau soi-disant mécanisme d’arbitrage. Et nous allons tirer de sérieuses conclusions de ce qui a eu lieu”, a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Riabkov aux agences de presse russes.

Donner votre avis