Algérie – Russie : Ce que s’est dit entre le président Poutine et le Chef d’Etat Bensalah

Partagez cet article

Vladimir Poutine a rencontré le chef de la République algérienne démocratique et populaire, Abdelkader Bensalah, en marge du Sommet Russie-Afrique.

Président de la Russie, Vladimir Poutine: chef de la République algérienne, amis,

Je suis ravi de vous rencontrer ainsi que la délégation en marge de l’événement d’aujourd’hui.

Nous attachons une grande importance à la mise en place d’un partenariat stratégique inter-États avec la République algérienne démocratique et populaire, fondé sur des traditions solides – je tiens à le souligner – de longue date d’amitié et de respect mutuel.

Le dialogue politique se poursuit sans interruption. Nous restons en contact permanent et coordonnons nos efforts aux niveaux bilatéral et international.

L’Algérie est l’un des principaux partenaires commerciaux et économiques de la Russie en Afrique et dans le monde arabe. En 2018, le commerce a augmenté de 4%, pour atteindre près de 5 milliards de dollars. Une commission mixte intergouvernementale pour la coopération commerciale, économique, scientifique et technique est opérationnelle.

Nous sommes conscients que des événements politiques majeurs se déroulent en Algérie. Nous souhaitons sincèrement au peuple algérien de surmonter la difficile période de transition actuelle.

Nous sommes confiants que les choses finiront par bien tourner et que le peuple algérien en profitera et renforcera son statut d’État et sa souveraineté. Tout ce que nous pouvons faire pour vous, nous le ferons, sur la base de l’amitié et de la confiance traditionnelles, ce qui, selon moi, est extrêmement important dans les relations entre États.

Encore une fois, bienvenue en Russie et merci d’avoir accepté notre invitation et d’être venu au tout premier sommet Russie-Afrique à Sotchi.

Chef de la République algérienne démocratique et populaire, Abdelkader Bensalah  : Merci, Monsieur le Président,

Je tiens à vous remercier pour votre invitation et à vous féliciter pour l’initiative d’organiser un tel événement, ainsi que pour vous avoir bien organisé et réuni tous les pays africains, tous les représentants de notre continent, avec les dirigeants russes. Nous pensons que le moment est propice à la réunion et nous avons ainsi prouvé l’importance du développement futur des relations entre la Russie et les pays africains.

En ce qui concerne les relations bilatérales, je constate également un très bon niveau de relations dans tous les domaines. Espérons que ces relations se développeront encore plus. Je pense que la commission intergouvernementale a déjà identifié des domaines spécifiques et que nous devrions nous efforcer d’aller de l’avant.

Monsieur le Président,

Je vous ai demandé de vous rencontrer et mon objectif principal est de vous rassurer sur le fait que la situation en Algérie est stable et que nous en avons le contrôle et que nous pouvons, en tant que pays, progresser dans la bonne direction. Bien sûr, les médias exagèrent parfois les événements qui se déroulent en Algérie et déforment parfois délibérément la situation réelle.

Cependant, nous pouvons vous assurer que nous avons déjà élaboré un plan général et que sa mise en œuvre est presque terminée. Aux côtés des membres du public algérien, nous avons mis en place un comité libre: l’administration présidentielle et les institutions militaires ne peuvent en aucune manière l’influencer, et celui-ci disposera du plan principal pour l’organisation d’élections le 12 décembre. algerie24.net

Donner votre avis