Afghanistan: explosion près de l’université de Kaboul, bilan de 8 morts au moins

Partagez cet article

Kaboul (AFP) – Au moins huit personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées dans l’explosion d’une bombe à proximité de l’entrée d’une université de Kaboul vendredi matin, alors que les étudiants attendaient pour venir passer un examen, selon des responsables.

“Huit personnes ont été tuées et 33 autres blessées”, a indiqué sur Twitter un porte-parole du ministère de la Santé, Wahidullah Mayar. Un premier bilan faisait état de quatre morts et 16 blessés.

Tous les blessés ont été évacués vers des hôpitaux, a-t-il ajouté.

Les blessés étaient “des étudiants en droit qui attendaient pour passer un examen”, a précisé un responsable du ministère de l’Intérieur, Bahar Mehr.

Selon lui, l’explosion est due à une bombe magnétique, une arme fréquemment utilisée par les criminels et insurgés dans la capitale afghane qui la dissimulent sous le véhicule de la personne visée.

Selon les médias locaux, la voiture était poursuivie par la police lorsqu’elle a explosé, et il est bien possible que l’université et la cérémonie d’examen n’aient “pas été la cible de l’attaque”, a déclaré un porte-parole de la police de Kaboul, Firdaws Faramarz, à la chaîne de télévision TOLO.

Cette explosion s’inscrit dans une vague continue de violence dans tout le pays, où des civils sont tués quasiment chaque jour dans un conflit qui est maintenant dans sa 18e année.

Les talibans, pour lesquels Kaboul est une cible privilgiée, ont nié être à l’origine de cette explosion. Talibans et le groupe afghan se réclamant de l’Etat islamique (EI) sont les deux principaux responsables des nombreux attentats qui touchent les civils dans le pays, même si ces derniers temps certaines attaques, principalement contre des chiites, sont aussi le fait d’extrémistes sunnites.

Donner votre avis